Membres inférieurs

Membres supérieurs

Tronc

Sport

Enfants

Petit appareillage

L'entreprise

Aide et support utilisateurs

CHABLOZ
Composants

CHABLOZ
Formations

Membres inférieurs


Les différentes méthodes de fabrication des orthèses

La réalisation d'orthèse de membre inférieur nécessite une bonne maîtrise de la biomécanique humaine pour éviter des moments de forces qui augmentent l’usure des pièces, ainsi qu’une bonne connaissance des propriétés des matériaux utilisés pour éviter une déformation qui engendrera une mauvaise correction ou une rupture.

Autrefois fabriquées en cuir acier, lourd et peu fiable, nous réalisons désormais ces attelles selon deux méthodes en fonction des indications médico-techniques et des exigences du patient.

Thermoformage

Nous utilisons un polypropylène de faible épaisseur que l’on thermoforme sur l’armature de l’orthèse en dural ou en carbone ; elle-même ajustée sur le positif plâtré.

Ceci nous permet d’obtenir une inclusion des pièces métalliques pour augmenter la rigidité et la solidité de l’appareil.

Les orthèses réalisées selon cette méthode sont relativement légère et leur finition s’apparente à celles des appareils classiques en cuir (garniture cousue en totalité sur le polypropylène).

Carbone pré-imprégné

Cette technique provient de l’industrie des composites (aviation, aérospatiale …). Elle consiste à utiliser des fibres (carbone, kevlar, verre, Dyneema) imprégnées de résine époxy que l’on disposent de façon à optimiser les propriétés mécaniques de l’appareil.

Le choix de la qualité, de la quantité, et de la direction des fibres est primordial et permet d’optimiser la résistance et le poids des appareils. Seules les articulations persistent.

Tous nos protocoles de fabrication ont été élaborés en partenariat avec un professionnel en matériaux composite. Ce travail pluridisciplinaire nous a permis d'optimiser les performances de nos orthèses.

Cette méthode permet de réaliser des pièces déformables et solides avec de grandes propriétés d’élasticité.

Les orthèses deviennent alors dynamiques.

Avantages :

  • Poids le plus faible
  • Fiabilité accrue
  • Encombrement diminué au maximum
  • Possibilité de remplacer l’articulation mécanique de cheville par une lame à restitution d’énergie. Cette lame est dimensionnée en fonction du poids, de l’activité et la taille du patient.

Inconvénients : 

Ce matériau ne pouvant pas être retouché, il nécessaire de réaliser un appareil d’essai en plastique transparent ce qui nous permet de valider la bonne adaptation du futur appareil mais rallonge le délai de fabrication.

 

D'origine le carbone est noir, cependant il nous est possible de peindre les attelles de couleur chair ou bien coloré selon les envies de nos patients.