Membres inférieurs

Membres supérieurs

Tronc

Sport

Enfants

Petit appareillage

L'entreprise

Aide et support utilisateurs

CHABLOZ
Composants

CHABLOZ
Formations

Membres supérieurs


Principe de fonctionnement

Les prothèses myoélectriques fonctionnent grâce aux contractions musculaires contrôlées du patient.

Des électrodes fixées dan l'emboîture sont au contact de la peau. Elles captent les signaux musculaires qui sont envoyés à un moteur placé dans la main. Le moteur se met en action grâce à l’énergie fournie par une pile, déclenchant ainsi l’ouverture et la fermeture de la main.

Pour un fonctionnement optimal de la prothèse, le choix du positionnement des électrodes est primordial.

Nous utilisons le testeur MyoBoy qui permet de visualiser sur un écran d’ordinateur une représentation des contractions musculaires, mais aussi de simuler les différents types de mains myoélectriques.

On peut ainsi valider le point où le muscle est le plus efficace pour activer le fonctionnement de la main : le point moteur.

Dans certains cas, l’impulsion musculaire est trop faible ou inexistante ; le seuil de déclenchement pour faire fonctionner une prothèse ne sera pas atteint. Dans ce cas, d'autres solutions techniques peuvent être proposées pour la réallisation de la prothèse.

Le testeur est aussi utilisé dans les centres de rééducation pour l’entrainement des patients, dans le but d’acquérir un meilleur contrôle de la main.

L’emboîture des prothèses d’avant-bras est basée sur les mêmes principes d’accrochage que pour une prothèse classique : avec une pince sus-épicondylienne ; il en est de même pour les prothèses de bras qui sont maintenues grâce à une sangle-harnais.

Les nouveaux matériaux développés pour la fabrication des emboitures nous permettent aujourd'hui d'inclure la technologie du silicone pour gagner en confort et en maintien.

Membres supérieurs - Prothèses myoélectriques - Généralités sur les prothèses Myoélectriques - Main Michelangelo

Main Michelangelo